• Explorer sur la carte 📍
  • Toutes les communes
  • La Rochelle
  • Mont-de-Marsan
  • Saint-Jean-de-Luz
  • Villeneuve-sur-Lot
  • International
  • Environnement
  • Sélection du jour
  • Edition du soir
  • Bonne humeur
  • Le vrai du faux
  • Tout le sport
  • Sports mécaniques
  • Jeux Olympiques
  • Gastronomie
  • Programme TV
  • Club abonnés
  • Billetterie
  • Contenus partenaires
  • Études supérieures
  • Trouver votre école
  • Résultats bac
  • Résultats brevet
  • Avis de décès

Toute l'actualité de votre région en continu sur notre application

Autopromo header ModeZen new

Tour de France en Gironde : où sont les ravitaillements et où collecter les bidons des coureurs ?

Tour de France en Gironde : où sont les ravitaillements et où collecter les bidons des coureurs ?

  • Voir sur la carte

Raffut

Depuis deux ans, les coureurs doivent jeter leurs déchets et bidons dans des zones de collecte dédiées. Amendes, pénalités, voire exclusion en cas de récidive : les sanctions sont nombreuses. L’an passé, alors détenteur du maillot jaune, le Belge Wout van Aert avait écopé d’une amende et de quelques points de pénalité au classement UCI.

💰 Etape 3 #TDF2022 Wout van Aert (Jumbo), Marc Soler (UAE), Lennard Kämna (BORA), Mikkel Honoré (Quick-Step), Silvan Dillier (Alpecin-Deceuninck) : l'élimination des déchets en dehors de la zone de déchets. 500 FCH d'amende et 25 pts de pénalité au classement UCI. #TDF #TDF22 pic.twitter.com/aZu0bNIXwW — 🚴 Les Rois du Peloton 🚲 (@LRoisDuPeloton) July 3, 2022

Entre cinq et huit zones de collecte sont mises en place à chaque étape. D’une distance d’environ 400 mètres, 800 pour les zones de ravitaillement, elles permettent aux coureurs de se débarrasser de leurs déchets, dont les bidons. Ils sont ensuite ramassés quelques minutes après le passage du peloton par l’organisation ou le public venu en masse pour repartir avec un précieux souvenir.

En Gironde, la première zone où il sera possible de collecter des bidons se situe dans la longue ligne droite de la RD 10 à la sortie de Saint-Michel-de-Castelnau, elle mesure 431 mètres.

Le premier point de collecte girondin se situe à la sortie de Saint-Michel-de-Castelnau.

La seconde se trouve toujours sur la RD 10, après le rond-point de Mitton, à Sendets. Attention, elle est courte avec ses 110 mètres. Elle sera suivie par la troisième zone de ravitaillement, à hauteur du panneau de sortie de Mitton. D’une longueur de 800 mètres, elle est suivie d’une logique zone de collecte qui se terminera à l’entrée de Gans.

À Sendets, le lieu où il faut être : une zone de collecte suivie d’une zone de ravitaillement suivie d’une zone de collecte !

La quatrième zone de collecte girondine se trouvera quelques kilomètres après la principale difficulté de cette étape, la côte de Béguey (4 e catégorie), à Soulignac, sur la RD 13, 20 mètres avant le panneau indiquant un virage sur la droite. Elle mesure 367 mètres et se termine à l’intersection avec la RD 237.

Le point de collecte à Soulignac.

Enfin la dernière chance pour les spectateurs pour récupérer des bidons se situe à Latresne, sur la RD 10, après le rond-point de l’aire de covoiturage, en face de la ferme aux chèvres. Place ensuite au sprint et à l’arrivée à Bordeaux.

Le point de collecte à Latresne.

Concernant la 8 e étape, celle qui part de Libourne le samedi 8 juillet, il n’y aura pas de zone de collecte en Gironde. La première sera à la sortie de La Roche-Chalais (Dordogne).

  • Biscarrosse
  • Villeneuve s/ Lot
  • Trouver ma commune
  • Faits divers
  • Resultats Élections
  • Européennes 2024
  • Technologies
  • Coronavirus
  • Journal des lecteurs
  • Club Abonnés
  • Six Nations
  • Stade rochelais
  • Union bordeaux bègles
  • Section paloise
  • Où pratiquer
  • Mon journal
  • Gérer mon abonnement
  • Recherche Archives
  • Photos Collectors
  • Journal anniversaire
  • Visiter le centre d'impression
  • Emploi/formation
  • Annonces légales
  • Applications

Vous avez choisi de refuser les cookies

Pourtant, comme les abonnements, ils permettent de soutenir le travail des 250 journalistes de notre rédaction qui s'engagent à vous proposer chaque jour une information de qualité, fiable et complète.

En acceptant les cookies, vous pourrez accéder aux contenus et fonctionnalités gratuites que propose notre site.

2023 Tour de France route

From the Basque Country to Paris and all the stages in between

Tour de France 2023 map

The 2023 Tour de France got underway on July 1st in Bilbao, Spain with another demanding route that includes only a single 22km hilly time trial in the Alps and mountain stages in all five of France’s mountain ranges. From the Grand Départ in the Basque Country to the finish in Paris, Cyclingnews has all the route details.

The very limited amount of time trialling and preponderance of mountains no doubt suits French riders  Thibaut Pinot , David Gaudu and Romain Bardet. As a result, Remco Evenepoel, Primoz Roglič and Geraint Thomas targeted the Giro d’Italia, which had three times the amount of time trialling and fewer mountains.

Official information from race organiser ASO claimed the 3,404km route includes eight flat stages for the sprinters, four hilly stages suited to breakaways and eight mountain stages. Four of these include summit finishes: in the Pyrenees at Cauterets-Cambasque, on the legendary Puy de Dôme volcano in the Massif Central, on the Grand Colombier in the Jura and at Saint-Gervais Mont-Blanc in the Alps.

Tour de France 2023 route revealed Tour de France stage-by-stage previews 2023 Tour de France to start in the Basque Country 2023 Tour de France set to return to Puy de Dome mountain finish

The other mountain stages are also extremely difficult, even if some are short and extra intense.

Stage 14 to Morzine includes 4,200m of climbing, alongside the mighty Col de Joux Plane and its testing descent to the finish. Stage 15 ends with the 11% ‘wall’ of Côte des Amerands and then the 7km 7.7% climb up to Saint-Gervais in view of Mont-Blanc.       

Compressed profiles of the final week of the Tour de France

Stage 17 to Courchevel is arguably the queen stage, climbing the 2,304m-high Col de la Loze and then descends to finish on the altiport runway. Stage 20 is a final brutal multi-mountain stage in the Vosges between Belfort and Le Markstein ski resort.

The only time trial is on stage 16 in the Arve Valley near Sallanches after the second rest day, but the 22km route between Passy and Combloux will test riders' bike handling skills and climbing as much as their time trialling. The stage includes the Côte de Domancy, where Bernard Hinault forged his 1980 Worlds victory, and which also featured as part of the final week time trial in the 2016 Tour.

2022 Tour de France winner Jonas Vingegaard was arguably the best climber of the last two editions of the Tour and he appears to have plenty of opportunities to go on the attack on the steep ascents in 2023.

Two-time winner  Tadej Pogačar  will no doubt relish the route on offer for next July’s challenge against Vingegaard, Jumbo-Visma, Ineos Grenadiers and anyone else.

For an in-depth analysis of this year's major contenders, check our regularly updated guide to the favourites of the 2023 Tour de France .

For a detailed description of each stage, click on the link in the table below.

Stage 1: Bilbao-Bilbao, 182 km - Hilly

Stage 2: vitoria-gasteiz to san sebastián, 208.9km - hilly, stage 3: amorebieta-etxano to bayonne, 193.5km - flat, stage 4: dax to nogaro, 181.8km - flat, stage 5: pau to laruns, 162.7km - mountain, stage 6: tarbes to cauterets-cambasque, 144.9km - mountain, stage 7: mont-de-marsan to bordeaux, 169.9km - flat, stage 8: libourne to limoges, 200.7km - hilly, stage 9: saint-léonard- de-noblat to puy de dôme, 182.4km - mountain, stage 10: vulcania to issoire, 167.2km - hilly, stage 11: clermont-ferrand to moulins, 179.8km - flat, stage 12: roanne to belleville-en-beaujolais, 168.8km - hilly, stage 13: châtillon-sur-chalaronne to grand colombier, 137.8km - mountain, stage 14: annemasse to morzine les portes du soleil, 151.8km - mountain, stage 15: les gets les portes du soleil to saint-gervais mont blanc, 179km - mountain, stage 16: passy to combloux, 22.4km - itt, stage 17: saint-gervais mont blanc à courchevel, 184.9km - mountain, stage 18: moûtiers to bourg-en-bresse, 184.9km - hilly, stage 19: moirans-en-montagne to poligny, 172.8km - flat, stage 20: belfort to le markstein fellering, 133.5km - mountain, stage 21: saint-quentin-en-yvelines to paris champs-élysées, 115.1km - flat.

zone ravitaillement tour de france

Thank you for reading 5 articles in the past 30 days*

Join now for unlimited access

Enjoy your first month for just £1 / $1 / €1

*Read any 5 articles for free in each 30-day period, this automatically resets

After your trial you will be billed £4.99 $7.99 €5.99 per month, cancel anytime. Or sign up for one year for just £49 $79 €59

zone ravitaillement tour de france

Try your first month for just £1 / $1 / €1

Get The Leadout Newsletter

The latest race content, interviews, features, reviews and expert buying guides, direct to your inbox!

Laura Weislo

Laura Weislo has been with Cyclingnews since 2006 after making a switch from a career in science. As Managing Editor, she coordinates coverage for North American events and global news. As former elite-level road racer who dabbled in cyclo-cross and track, Laura has a passion for all three disciplines. When not working she likes to go camping and explore lesser traveled roads, paths and gravel tracks. Laura specialises in covering doping, anti-doping, UCI governance and performing data analysis.

USA Cycling Pro Road Championships 2024 routes

RideLondon Classique 2024 route

First ride review: Riding the Ridley E-Grifn, the brand's first e-bike

Most popular, latest on cyclingnews.

First ride review: Riding the Ridley E-Grifn, the brand's first e-bike

Ridley launches three new versions of its Grifn all road bike

First Ride Review: The Ridley Grifn RS can do road and gravel well with seemingly few drawbacks

First Ride Review: The Ridley Grifn RS can do road and gravel well with seemingly few drawbacks

Hutchinson’s new ‘fastest gravel tyre on the market’ only comes in one size

Hutchinson’s new ‘fastest gravel tyre on the market’ only comes in one size

zone ravitaillement tour de france

  • Cyclo-cross

zone ravitaillement tour de france

En ce moment

zone ravitaillement tour de france

La Vuelta Femenina

zone ravitaillement tour de france

Tour d'Italie

Accueil Courses cyclistes Tour de France Public du Tour de France : 5 conseils à suivre

Public du Tour de France : 5 conseils à suivre

Vous comptez vous joindre au public Tour de France en juillet ? Suivez ces 5 conseils pour optimiser votre expérience au bord de la route !

01 juillet 2022

Mis à jour le 05 juillet 2022

Jean-Guillaume Langrognet

Repérez un tronçon idéal pour assister au passage des coureurs

Au sein du public du Tour de France, toutes les places ne se valent pas ! Certains peuvent ainsi s’estimer mieux lotis que d’autres, par pure chance, parfois, mais aussi grâce à une minutieuse préparation, souvent. En effet, une maîtrise des grands principes de la course cycliste et une petite connaissance du parcours peuvent s’avérer être de précieuses aides pour optimiser votre expérience sur la route du Tour. Naturellement, en montagne, il est nettement plus judicieux de se placer dans les montées que dans les descentes. Voir passer les coureurs à 20 ou à 80 km/h, ce n’est pas tout à fait le même ressenti !

Mais, plus subtilement, une étude attentive du tracé peut vous permettre d’allonger la durée du défilé du peloton. Pour une étape de plat notamment, le dénivelé n’est tout de même pas nul. Ainsi, certaines portions présenteront un faux plat montant, quand, ailleurs, la route présentera une inclinaison légèrement négative. Selon l’endroit où vous vous trouvez, la vitesse des cyclistes peut alors varier de plus de 20km/h. Dans cette même idée, l’approche ou la sortie de virages serrés et étriqués allongera le temps de passage des coureurs, obligés de freiner pour tourner correctement.

La foule des grands jours avait porté Thibaut Pinot jusqu'à la victoire au sommet de l'Alpe d'Huez en 2015.

La foule des grands jours avait porté Thibaut Pinot jusqu’à la victoire au sommet de l’Alpe d’Huez en 2015.

Enfin, pour les publics les plus avertis, certains points d’intérêts valent particulièrement le coup. A ce sujet, les familles apprécieront la zone de ravitaillement, où les enfants auront de bonnes chances de constituer un inimaginable trésor, constitué de bidons et de musettes. Quant aux plus compétitifs d’entre vous, ils n’oublieront pas que les sprints intermédiaires et les sommets de difficultés répertoriées sont de petits théâtres d’affrontements. Dès lors, si vous souhaitez voir Jakobsen, Van Aert et consorts batailler pour le gain du maillot vert, tout en évitant la cohue de l’arrivée, ces secteurs sont faits pour vous !

Choisissez le moyen de transport (public ou privé) le plus adapté à l’accès au parcours du Tour de France

A moins que la course ne passe juste devant chez vous, cette journée au sein du public du Tour de France devrait faire l’objet d’une petite escapade. Or, par la foule qu’elle draine et l’organisation qu’elle requiert, la Grande Boucle impose de nombreuses contraintes d’accessibilité. Afin de vous installer sereinement sur le parcours, il apparait primordial d’en prendre connaissance.

Celles-ci concernent notamment les véhicules de particuliers, soient majoritairement les voitures. La route du Tour étant coupée deux à trois heures avant le passage des coureurs (toute la journée en montagne), il ne faut donc pas compter la franchir sur votre chemin. Préparez donc bien votre itinéraire, sans suivre les instructions du GPS, totalement ignorant de l’évènement du jour. Une fois arrivé sur place, vous pourrez éventuellement trouver un parking établi spécialement pour l’occasion, ou, à défaut, l’accotement d’un chemin de campagne. Pour les retardataires, il faudra ainsi s’attendre à marcher quelque peu pour relier votre lieu de stationnement au parcours du Tour.

Quant à ceux qui ne disposent pas d’un véhicule privé, méfiez-vous des bus ! Empruntant la chaussée commune, ils sont généralement perturbés par l’organisation exceptionnelle qu’impose la Grande Boucle, et interrompent la plupart du temps leur service sur la zone concernée. En revanche, le réseau ferré n’interfère pas avec la route du Tour, et le train s’avère être un moyen sûr d’arriver à bon port, s’il ne pêche pas par retard évidemment ! Prévoyez toutefois de bonnes chaussures de marche, car il est rare que les coureurs frôlent les gares.

Les partenariats se multiplient entre Tour et trains, à l'image du design spécial des TER Bretagne à l'occasion de l'édition 2021 / Crédits : SNCF Voyageurs - TER BreizhGo

Les partenariats se multiplient entre Tour et trains, à l’image du design spécial des TER Bretagne à l’occasion de l’édition 2021 / Crédits : SNCF Voyageurs – TER BreizhGo

Identifiez vos priorités en tant que public

En montagne.

A moins que vous ne parcouriez la France de juillet en camping-car, vous allez vraisemblablement devoir cibler une étape ou, au mieux, une poignée d’entre elles. Si vous disposez d’une certaine marge de manœuvre d’un point de vue géographique, un dilemme s’impose alors à vous : quelle étape aller voir ? Pour les fadas et les fondus de la Petite Reine, la montagne constitue naturellement la meilleure option. C’est en son sein que le maillot jaune tremble et que les favoris se livrent corps et âme à sa conquête, qu’ils se toisent et s’attaquent. L’ambiance qui accompagne ces instants d’exception est indescriptible pour ceux qui ne l’ont jamais vécue. Si l’expérience est exigeante envers les profanes peu disposés à gravir plusieurs kilomètres, à pied ou à vélo, pour aller s’installer au cœur de la montée, elle comblera assurément les amoureux du sport.

Sur un contre-la-montre

Pour ceux qui n’ont pas la chance d’avoir la montagne à proximité, le contre-la-montre propose également une belle alternative. Si les vitesses sont bien plus élevées, l’isolement des cyclistes, concourant uns par uns, laisse largement le temps de les admirer et les encourager. Par nature, les chronos constituent également une occasion de faire la différence entre ténors, et peuvent même s’avérer décisifs si les écarts en fin de Tour sont réduits. A ce titre, le contre-la-montre tracé entre Lacapelle-Marival et Rocamadour, la veille de l’arrivée sur les Champs-Elysées, pourrait bien enflammer le public du Tour de France si l’issue de la course reste incertaine. Les chanceux présents à la Planche des Belles Filles en 2020 pourront vous en dire un mot !

Allez voir un contre-la-montre, c'est se donner l'occasion de voir passer les coureurs uns par uns

Allez voir un contre-la-montre, c’est se donner l’occasion de voir passer les coureurs un par un

Enfin, si vous ne disposez pas non plus de cette option, il vous reste encore une solution pour profiter au maximum des coureurs : le podium protocolaire en amont de l’étape. En arrivant 1h à 2h avant le départ, vous pourrez effectivement vous poster devant la scène, et attendre patiemment le défilé des équipes et la présentation des héros du jour, tout en profitant des animations proposées par l’organisation. Néanmoins, un tel choix vous privera du fameux passage de la caravane publicitaire, et pourra générer quelques frustrations. Mieux vaut donc être averti à l’avance ! Si ce mythique défilé emporte vos préférences, alors l’option classique du bord de la route vous est tout indiquée.

Amenez de quoi passer une journée agréable au bord de la route du Tour de France

Se joindre au public du Tour de France, c’est au pire une escapade, au mieux l’aventure d’une journée. C’est un véritable moment à partager, en famille ou entre amis. C’est d’ailleurs la recette de son succès : par nature, la Grande Boucle dépasse largement le cercle du cyclisme et va s’immiscer dans chaque foyer. Son caractère folklorique en fait une véritable fête nationale, l’un des rares évènements encore capable de rassembler des personnes de divers horizons.

Ainsi, même chez les fans de sport, on ne va pas voir le Tour de France comme on va voir un match de football. Avant le passage des coureurs, il y a le défilé de la caravane publicitaire, mais aussi, bien souvent, un beau pique-nique, l’horaire méridien obligeant. Profitez de ce repas avec vos proches et bonifiez-le en le consacrant à l’avance. Préparez et emmenez tout ce dont vous avez besoin pour faire durer le plaisir et transformer ainsi cette sortie en un beau souvenir ! Pour ceux qui en disposent, chaises et table pliantes se prêtent parfaitement à l’exercice, sinon une simple nappe fait tout à fait l’affaire.

Enfin, pensez à jeter un œil sur la météo avant de partir. Qu’il pleuve ou qu’il brille, apportez vêtements et dispositifs adéquats, du K-Way à la crème solaire. Sur des portions aussi dégagées que des routes départementales, les abas d’eau comme les coups de soleils ne vous manqueront pas !

Respectez les règles de sécurité dictées au public du Tour de France

Malgré la campagne annuelle pilotée par le Tour de France et la sécurité routière, les comportements se répètent et les accidents se multiplient. L’affaire « Opi-Omi » en fut le symbole. Quand une banale trentenaire à l’imperméable jaune peut provoquer une chute massive, et coûter un abandon à Toni Martin, c’est que le risque n’est jamais bien loin ! Il est d’autant plus près des marathoniens des cols qui courent plusieurs hectomètres à proximité des coureurs. Si cette pratique est constamment défendue, elle ne cesse pas pour autant.

L'image précédant l'accident / Capture d'écran GCN

Affaire Opi-Omi : l’image précédant l’accident / Capture d’écran GCN

Au bord de la route du Tour, respectez donc les coureurs, et assurez-vous une après-midi sereine. Pensez à cette femme passée d’une agréable sortie estivale à un délit de fuite en quelques secondes pour garder à l’esprit l’impératif sécuritaire. Ne vous placez pas devant les coureurs, mais regardez-les. Profitez du spectacle avec les yeux, ne l’observez pas au travers l’écran d’un téléphone ou d’une caméra. Vivez ces moments pour la course, et non pour la télévision. L’expérience n’en sera que meilleure !

Courses cyclistes

Tour de France

La Bora-Hansgrohe autour de Vlasov sur le Tour de France

Qui sont les grands absents du Tour de France 2022 ?

Groupama-FDJ : Pinot "ange gardien" de Gaudu sur le Tour

Peter Sagan peut-il encore remporter le maillot vert ?

Adam Yates : qu’en attendre sur ce Tour de France ?

Statistiques : Et si Tadej Pogacar avait déjà gagné le Tour ?

Tour de France : la journée de repos en images

Tour de France : la montée du Cap-Blanc-Nez décortiquée

zone ravitaillement tour de france

Quelques semaines après avoir annoncé que le Nord accueillera le Grand Départ, ASO vient de dévoiler les trois premières étapes du Tour de France...

zone ravitaillement tour de france

ASO vient d'officialiser ce mardi que le départ du Tour de France 2025 sera donné dans le Nord de la France. 

zone ravitaillement tour de france

Jonas Vingegaard est confiant suite à la révélation du parcours du Tour de France 2024, mais redoute la 9ᵉ étape et ses 14 secteurs...

zone ravitaillement tour de france

ASO vient de présenter le parcours du Tour de France 2024, qui s'élancera de Florence avant une arrivée à Nice. Voici les 21 étapes...

zone ravitaillement tour de france

Découvrez le tracé époustouflant du Tour de France 2024 dévoilé par Christian Prudhomme. De l'historique Grand Départ à Florence aux sommets alpins, chaque étape...

zone ravitaillement tour de france

Timo Kielich (Alpecin-Deceuninck) a remporté, ce lundi, la 3ᵉ étape du Tour de Wallonie. Il devance Florian Sénéchal et Simone Consonni.

zone ravitaillement tour de france

Après trois semaines de course, voici nos Tops et nos Flops du Tour de France 2023. 

zone ravitaillement tour de france

Jordi Meeus a remporté la 21ᵉ étape du Tour de France 2023. Jonas Vingegaard s'adjuge lui le classement général de cette 110ᵉ édition.

zone ravitaillement tour de france

Victime d'une chute, Victor Lafay a abandonné le Tour de France et souffre d'une commotion cérébrale légère et de multiples abrasions.

zone ravitaillement tour de france

Les coureurs s’élanceront de Saint-Quentin-en-Yvelines avant de prendre la direction des Champs-Élysées lors de cette 21ᵉ et dernière étape du Tour de France 2023.

Veuillez laisser ce champ vide.

Veuillez laisser ce champ vide. En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir nos derniers articles par courrier électronique et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité.

Ravitaillements : que dit le règlement ?

Benoot au ravitaillement  lors de la 5e étape.  (S.Mantey/L'Equipe)

Le règlement du Tour sur les ravitaillements, au centre d'une polémique après la 12e étape, est plutôt flou.

La pénalité infligée puis retirée à Rigoberto Uran pour un ravitaillement dans les derniers kilomètres a suscité beaucoup de questions : le règlement concerne-t-il le fait de boire ou même de s'arroser ? Le ravitaillement peut-il quand venir de spectateurs ? Même le manager de l'équipe Cannondale Jonathan Vaughters s'est emmêlé dans ses explications...

La lecture du règlement laisse beaucoup de zones floues et donc beaucoup d'interprétations au jury.

Voici ce qu'écrit l'article 6 du règlement du Tour de France

«Le ravitaillement des coureurs s'effectue selon deux procédés : a) à postes fixes : Les ravitaillements à postes fixes sont effectués par le personnel d'accompagnement des équipes licenciées d'une fédération affiliée à l'UCI. Ils ont lieu uniquement dans les zones de contrôle délimitées par les banderoles et panneaux officiels, sauf cas particuliers préalablement signalés. Ils auront lieu d'un seul côté de la chaussée, obligatoirement sur le côté droit. Une zone de récupération des déchets est mise en place en entrée et en sortie de zone. Les coureurs sont incités à ne jeter leurs déchets, bidons et tout autre objet que dans cette zone aménagée. b) en course: Les ravitaillements en boisson à partir des motos ravitaillement de l'organisation sont autorisés pour le (s) coureur (s) échappé (s) lorsque la voiture du directeur sportif n'est pas présente à l'avant de la course. Ces ravitaillements s'effectuent selon les règles kilométriques prévues par le règlement de l'UCI. Ils peuvent s'effectuer par musettes ou par bidons. Les règles de ces ravitaillements sont les suivantes : - d'une manière générale, le ravitaillement permanent est autorisé à partir du panneau situé près du 50e kilomètre et jusqu'au panneau annonçant la fin du ravitaillement à 20 kilomètres de l'arrivée; le Collège des Commissaires peut, en accord avec la direction de l'épreuve, modifier ces modalités durant l'étape en fonction des conditions climatiques ou de toute circonstance exceptionnelle; -les coureurs doivent se laisser glisser à la hauteur de la voiture de leur directeur sportif derrière celle de la direction de course ou des commissaires ; - en cas d'échappée, le ravitaillement est autorisé en dernière position du groupe pour autant que celui-ci ne comprenne pas un nombre de coureurs supérieur à quinze; - toute aspersion à partir d'un véhicule est rigoureusement interdite. Si les coureurs acceptent de la part des spectateurs des boissons ou de la nourriture, ils le font à leurs risques et périls, y compris en matière de poursuites pénales. Afin de respecter l'environnement et dans un souci de sécurité, il est interdit de se débarrasser d'aliments, de musettes, de bidons ou de tout autre accessoire en dehors de la zone de collecte ou de tout autre lieu prévu à cet effet. Hors de cette zone, deux motos sont affectées au ramassage de ces déchets. Le port et l'usage de récipients en verre sont formellement interdits. Le coureur ne peut rien jeter sur la chaussée en dehors de la zone de récupération ou de tout autre lieu prévu à cet effet. »

Pour soutenir votre journalisme local, abonnez-vous !

Pourquoi voyez-vous ce message ?

Vous avez choisi de refuser le dépôt de cookies, vous pouvez à tout moment modifier votre choix, ici .

Le contenu de ce site est le fruit du travail de journalistes qui vous apportent chaque jour une information locale de qualité, fiable, complète, et des services en ligne innovants. Ce travail s’appuie sur les revenus complémentaires de la publicité et de l’abonnement.

Déjà abonné ?

Connectez-vous ou créez un compte

Pour pouvoir enregistrer un article, un compte est nécessaire.

  • Chalon-sur-Saône
  • Charolais - Brionnais
  • Montceau-les-Mines
  • Newsletters
  • Libra Memoria
  • Mon Séjour en montagne

Chalon Sur Saône

Chalon Sur Saône

jeu. 02/05/2024

  • Activer JavaScript dans votre navigateur pour accéder à l'inscription sur notre site

Si vous voyez ce champ, ne le remplissez pas

Le Journal de Saône et Loire, en tant que responsable de traitement, recueille dans ce formulaire des informations qui sont enregistrées dans un fichier informatisé par son Service Relations Clients, la finalité étant d’assurer la création et la gestion de votre compte, ainsi que des abonnements et autres services souscrits. Si vous y avez consenti, ces données peuvent également être utilisées pour l’envoi de newsletters et/ou d’offres promotionnelles par Le Journal de Saône et Loire, les sociétés qui lui sont affiliées et/ou ses partenaires commerciaux. Vous pouvez exercer en permanence vos droits d’accès, rectification, effacement, limitation, opposition, retirer votre consentement et/ou pour toute question relative au traitement de vos données à caractère personnel en contactant [email protected] ou consulter les liens suivants : Protection des données , CGU du site et Contact . Le Délégué à la Protection des Données personnelles ( [email protected] ) est en copie de toute demande relative à vos informations personnelles.

  • Dans un article
  • Dans ma ville
  • Wissembourg
  • Tour de France
  • Arrosage de la route, hydratation, stock d'eau... l'organisation du Tour de France fait face à la canicule

Tour de France Arrosage de la route, hydratation, stock d'eau... l'organisation du Tour de France fait face à la canicule

Les règles de ravitaillement ont été allégées en raison de la canicule. Photo Thibault Camus/AP/SIPA

A l'annonce des 40 degrés qui devaient sévir lors de la 15e étape, l'organisation du Tour de France a sorti l'artillerie lourde pour tenter de résister à la canicule et « protéger la santé des coureurs ».

 Ravitaillement dès le départ et jusqu'à 10 km de l'arrivée

Première décision sur cette 15 étape, le ravitaillement est désormais possible dès le kilomètre 0 et jusqu'à 10 km de l'arrivée. En général, le ravitaillement n'est possible qu'après 30 km de course et à 20 km de l'arrivée, sur les épreuves de plat.

Des bidons distribués aux spectateurs

Il n'y a pas que les rotations de bidon pour les coureurs qui ont été augmentées. L'organisation a également pensé aux supporters sur le bord de la route qui pourront également être ravitaillés. « La remise de bidons aux spectateurs sera autorisée pendant toute l’étape », le tout « en respectant les conditions de sécurité pour le public et les coureurs » ont précisé les organisateurs. De quoi permettre aux fervents fans de cyclisme d'endurer l'attente avant de voir passer les coureurs.

Le délai d'élimination allongé

en cas de problème, "le délai d’élimination a été fixé à 20%, quelle que soit la moyenne de l’étape". Cela signifie que les coureurs auront plus de temps pour franchir la ligne d'arrivée (20% de plus que le temps du vainqueur de l'étape).

10 000 litres d'eau pour arroser la route

Avant le passage des coureurs sur les routes, l'organisation va arroser le bitume afin de faire baisser la température et éviter qu'il ne fonde. Ça peut monter jusqu'à parfois les 70 degrés au sol (un record), c'est pourquoi l'organisation a prévu un stock de 10 000 litres d'eau afin de refroidir l'asphalte.

Une balayeuse suit le camion citerne qui déverse l'eau avant qu'une deuxième couche (2 000 litres d'eau), ne vienne s'ajouter pour éviter que le bitume ne devienne glissant. L'organisation pourrait aussi compter sur les pompiers de la région pour refroidir les coureurs du peloton et faire baisser leurs températures corporelles.

Ce contenu est bloqué car vous n'avez pas accepté les cookies et autres traceurs.

En cliquant sur « J’accepte » , les cookies et autres traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus ( plus d'informations ).

En cliquant sur « J’accepte tous les cookies » , vous autorisez des dépôts de cookies et autres traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment en consultant notre politique de protection des données . Gérer mes choix

Face aux critiques environnementales, notamment sur les réseaux sociaux devant les vidéos de la voiture citerne arrosant la route, André Bancala, coordinateur des départements de France, a tenu à préciser la quantité d'eau utilisée. Il assure que les 10 000 litres d'eau ne sont pas utilisés chaque jour.

« On comprend la polémique, elle est légitime si on regarde ce chiffre de 10 000 litres d’eau alors même qu’il y a des forêts qui brûlent et des endroits où il fait très chaud. Mais nous on le fait pour la sécurité de la course. Si on ne faisait rien pour la sécurité, on n’utiliserait pas d’eau, pas de barrières… C’est normal d’avoir une polémique dans la mesure où le sujet n’a pas été creusé. On n’utilise pas 10 000 litres », a-t-il déclaré sur RMC Sport.

« La capacité de la citerne qu’on embarque, c’est 2 000 litres et c’est largement suffisant. A la fin de l’étape, tout le monde peut venir constater qu’il en restera largement assez en cuve pour pouvoir l’utiliser demain, après-demain… et s’il n’y en a pas besoin, elle ira jusqu’à Paris. On arrose que les endroits où il y a besoin d’arroser. On n’arrosera pas 200 kilomètres d’étape », a précisé le « Monsieur route » du Tour.

On est sur des quantités raisonnables

En effet, seules certaines portions de route sont arrosées, comme des virages serrés ou des courbes en descente. « Ça n’aurait pas de sens et ce serait inefficace. Il faut jauger au mieux le volume d’eau, le timing… Là on va utiliser une demi-citerne, entre 300 et 450 litres d’eau. Pour comparer, une ancienne chasse d’eau c’est 15 litres. On est sur des quantités raisonnables. Quand on peut économiser, on le fait. L’objectif c’est d’économiser au maximum les ressources et assurer la sécurité des coureurs », a estimé André Bacala.

Même son de cloche du côté de la présidente du conseil régional d'Occitanie, Carole Delga, qui veut éviter toute polémique. « Je pense que de gros efforts ont été faits en matière environnementale. Regardez la question du recyclage des déchets, la limitation des objets publicitaires… Je rappelle que cette eau qui est mise sur l’asphalte est récupérée (l'eau utilisée est de l'eau recyclée). Là nous avons des circonstances exceptionnelles en termes de canicule. Il faut arrêter d’être toujours dans le côté négatif et plutôt rappeler que le Tour de France est un événement majeur pour le plaisir des Français, pour l’économie et pour la cohésion républicaine », a-t-elle déclaré.

  • Sport national

Jeux officiels

PRO CYCLING MANAGER 2023 (PC)

Edition 2023

  • Classements
  • Vainqueurs d'étapes
  • Toutes les vidéos

Culture Tour

  • Engagements
  • Chiffres clés
  • Enjeux sportifs
  • Collection "Maillot Jaune"
  • Maillots du Tour
  • Partenaires
  • L'Histoire du Tour

UCI Logo

"ravitaillement"

zone ravitaillement tour de france

Actualités (5)

Avec yahama, le tour roule sur trois roues, 1920 : les « sportsmen » selon desgrange (2/10), vittel poursuit son aventure avec le tour de france jusqu'en 2018, 1930 : le tour fait sa révolution (3/10), 1960 : quand la grande boucle salue le grand charles (6/10), interviews (6), anthony turgis : « on espère toujours aller au bout », simon geschke : « ce sera difficile de le garder », michaël rasmussen : « je n'ai pas vraiment été surpris », julian alaphilippe : "je me relèverai demain", thomas de gendt : « ça fait très mal, mais c’est magnifique », robert hunter : « il y a un peu de chance là-dedans », film de l'étape (41), kittel, force 5, valverde prend la main, et de deux pour kittel à troyes, boonen, deux ans après, navardauskas, le coup de force, cavendish, puissance quatre, trentin, ce n'est plus un hasard, sagan et froome, en doublette, fernando gaviria refait l’histoire, cavendish, force 5, le cadeau de voeckler, la revanche de chavanel, froome, nguvu kama simba *, gallopin, le retour, martin, rouleur tout-terrain, tosatto, devant jusqu'au bout, haussler, à contre emploi, kittel, première, arvesen, l'autre norvégien, film de l'etape, suivez-nous.

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

Logo

Accréditations

Déficients visuels, politique de confidentialité, vos droits rgpd.

  • Tour de France
  • Calendrier/Résultats
  • Classements
  • Scores en direct
  • Accueil Football
  • Ligue des champions
  • Premier League
  • Toutes les compétitions
  • Accueil Tennis
  • Calendrier ATP
  • Calendrier WTA
  • Accueil Cyclisme
  • Courses en direct
  • Tour d'Espagne
  • Dare to Dream
  • Accueil Sports d'hiver
  • Tous les sports
  • Accueil JO Paris 2024
  • Olympic Channel
  • Mon Paris Olympique
  • Accueil Rugby
  • Coupe du monde
  • Champions Cup
  • Accueil Auto-Moto
  • Goodyear Ready For Anything
  • Accueil Athlétisme
  • Ligue de Diamant
  • Ch. Monde outdoor
  • Ch. Monde indoor
  • Accueil Basketball
  • Betclic Élite
  • Toutes les Ligues
  • Accueil Boxe
  • Accueil Cyclisme sur piste
  • UCI Track Champions League
  • Accueil Cyclo-cross
  • Accueil Equitation
  • Accueil Formule 1
  • Accueil Golf
  • World Ranking
  • DP World Tour
  • Accueil Handball
  • Championnats du Monde
  • Championnat d'Europe
  • Accueil Judo
  • Accueil MotoGP
  • Classements Moto GP
  • Accueil Natation
  • Championnats du monde
  • Accueil PTO Tour
  • Paris, la vie sportive
  • Accueil Snooker
  • Northern Ireland Open
  • Tous les championnats
  • Accueil Speedway
  • Accueil Sports universitaires
  • Accueil Triathlon
  • Accueil UCI TCL
  • Classement messieurs
  • Classement dames
  • Accueil Volleyball
  • Marmara SpikeLigue
  • Ligue des Champions
  • Ligue Mondiale

Tour de France : Allègement des règles sur les jets de bidons

Mis à jour 21/06/2021 à 19:31 GMT+2

TOUR DE FRANCE - Le règlement drastique sanctionnant les jets de bidons et de déchets hors zones dédiées, en vigueur depuis le début avril, a été allégé sur certains points techniques jusqu'à la fin de l'année, a annoncé lundi l'Union cycliste internationale (UCI).

Bidon wyrzucony na trasie Tour de France

Crédit: Getty Images

picture

Un jet de bidon et une disqualification : Schär victime du nouveau règlement

Froome rêve encore d'un 5e Tour : "Je n'arrêterai que quand ça ne sera plus possible"

27/10/2021 à 18:18

Des mesures exceptionnelles en cas de canicule

L’équipe bahraïn-victorious nie l’utilisation de tizanidine pendant le tour.

22/10/2021 à 17:46

Un pont de 18 km décisif ? Pogacar, Asgreen et Fuglsang évoquent le parcours du Tour 2022

Pourquoi le monde du cyclisme s'inquiète du projet de mondial biennal de foot.

15/10/2021 à 22:25

  • Tout le programme TV
  • Toutes les chaines
  • Câble - Adsl - Satellite
  • Films à la TV
  • Le guide Netflix
  • Le guide Prime Video
  • Le guide des chaînes Canal+
  • Toutes les news
  • Tous les événements
  • Furies (Netflix)
  • The Voice 2024
  • Influence(s) - Prime Video
  • Supersex (Netflix)
  • D'argent et de sang, partie 2 (Canal+)
  • Koh-Lanta, les chasseurs d'immunité
  • Pékin Express, saison 18
  • Danse avec les stars 2024
  • Toutes les séries
  • Top 50 Séries
  • Séries à la télé
  • La Casa de papel
  • Stranger Things
  • Plus belle la vie
  • Grey's Anatomy
  • Demain nous appartient
  • Tout le cinéma
  • Sorties cinéma
  • Prochainement
  • Tous les films
  • Toutes les vidéos
  • Tous les podcasts
  • À la demande
  • Previously : Les séries cultes
  • Yakoi en audiodescription
  • Parents d'abord
  • Les séries en questions
  • Femmes de Télé
  • Tout le sport
  • Toutes les stars
  • Top 100 Stars
  • Programme TV

Tour de France : Comment se passe un contrôle de ravitaillement ?

Le 22/07/2015 à 15:00 par Jose Carrion

Modifié le 16/05/2023 à 11:04

Tour de France : Comment se passe un contrôle de ravitaillement ?

Philippe Jamin est un des hommes à tout faire de l’équipe Tinkoff-Saxo d'Alberto Contador. C'est notamment lui qui prépare le ravitaillement qu'il tend à ses coureurs à mi-étape dans les fameuses musettes. Entretien.

Télé-Loisirs : Que contiennent les musettes des coureurs ? Philippe Jamin : Trois gels et deux barres énergétiques, un panini avec du jambon et du fromage, un pain au lait avec également du fromage dedans, un autre sandwich avec du miel et des morceaux de banane, un bidon d'eau et un autre avec une boisson énergétique. Par grande chaleur, comme en ce moment, on prépare aussi un petit sac rempli de glaçons que le coureur posera sur sa nuque.

>>> Ça mange quoi un coureur du Tour de France au petit-déjeuner ?

Où se passe le contrôle de ravitaillement ? L'organisation du Tour de France définit un espace de 0,5 à 2 km sur le parcours, à mi-étape. Le ravitaillement ne peut se passer ni avant ni après. Nous essayons toujours de nous installer suffisamment tôt pour nous placer au début de la zone afin que nos coureurs nous repèrent facilement avec nos maillots Tinkoff. Ils savent aussi que le ravitaillement est toujours sur le côté droit de la route.

Comment les coureurs sont-ils prévenus de l'emplacement exact où vous vous trouvez ? Nous envoyons un message au directeur sportif par radio qui avertit les coureurs grâce à l'oreillette qu'ils portent en permanence.

>>> Tour de France : Quels sont les effets de la chaleur sur l’organisme des coureurs ?

Peut-il arriver qu'un coureur rate le contrôle de ravitaillement ? Rarement. Sauf s'ils n'en ressentent pas le besoin ou s'ils ne parviennent pas à attraper la musette par maladresse. Dans ce cas, nous la donnons au directeur sportif qui s'arrête à notre hauteur.

Y a-t-il des accidents ? La manœuvre peut s'avérer délicate puisque la musette pèse quand même 2 kg et les coureurs roulent à 50 km/h. Le risque c'est qu'en attrapant la musette à la volée, elle aille taper la fourche ou le guidon du vélo et retombe dans la roue… C'est rare, mais il y a déjà eu des chutes !

L'article parle de...

Cyclisme

Saison 2015

  • Alberto Contador
  • #Tour de France

Ça va vous intéresser

Tour de France : comment fonctionne le contrôle antidopage ?

News sur Alberto Contador

Dopage : de Richard Gasquet à Samir Nasri, les excuses les plus étonnantes des sportifs contrôlés positif

Sur le même sujet

Tour de France 2016 : On a passé une journée avec Marion Rousse (VIDEO)

Autour de Alberto Contador

Richard Virenque

  • Carlos Sastre

Tejay van Garderen

  • Philippe Gilbert

Mark Cavendish

  • Jan Ulrich (cycliste)

Laurent Jalabert

  • 1 Mort d’Alexandra Paul, la patineuse artistique de 31 ans a été victime d’un tragique accident alors qu’elle était avec son fils
  • 2 "On pensait qu'il mentait sur son âge" : Bixente Lizarazu balance un souvenir de jeunesse sur Didier Deschamps
  • 3 Ardi Ndembo, champion de boxe, est mort à 27 ans dans des circonstances tragiques
  • 4 Mort tragique de la surfeuse Katherine Diaz, à seulement 22 ans : elle a été frappée par la foudre
  • 5 Choc ! Evelyne Dhéliat violemment plaquée pendant la météo !

Connexion à Prisma Connect

velowire.com

Un peu d'information ...

Le programme du grand départ du tour de france 2018.

  • mercredi 4 juillet 2018 : ouverture de la permanence d'accueil au Vendéspace (Dojo) et du centre de presse au Vendéspace (salle sportive) à Mouilleron-le-Captif

Plan du défilé des coureurs

  • samedi 7 juillet 2018 : 1ère étape - Noirmoutier-en-l'Île > Fontenay-le-Comte - 201 km
  • dimanche 8 juillet 2018 : 2ème étape - Mouilleron-Saint-Germain > La Roche-sur-Yon - 182,5 km
  • lundi 9 juillet 2018 : 3ème étape - Cholet > Cholet ; il s'agira d'un contre-la-montre par équipe de 35,5 km
  • mardi 10 juillet 2018 : 4ème étape - La Baule > Sarzeau - 195 km ; après le départ de La Baule, la course quittera le Pays de la Loire

Le parcours du Tour de France 2018 sur Google Maps

LIRE LA SUITE APRÈS CETTE PUBLICITÉ

1/ samedi 7 juillet 2018 - Noirmoutier-en-l'Île > Fontenay-le-Comte - 201 km

  • départ : le départ aura lieu sur la Place de l'Ancien Moulin à Eau à Noirmoutier-en-l'Île
  • cols et côtes : Côte de Vix (4ème catégorie) au km 173 - 700 m à 4,2%
  • zone de ravitaillement : Saint-Vincent-sur-Jard
  • sprint intermédiaire : sur la D105B à La Tranche-sur-Mer
  • arrivée : Boulevard Duguesclin à Fontenay-le-Comte , à l'extrémité d'une ligne droite finale de 750 m (dont 500 m à vue) / largeur 6,5 m
  • départements traversés : Vendée (85) du km 0 au km 201
  • principales villes : Noirmoutier-en-l'Île, Saint-Gilles-Croix-de-Vie, Les Sables d'Olonne, Chaillé-les-Marais et Fontenay-le-Comte

2/ dimanche 8 juillet 2018 - Mouilleron-Saint-Germain > La Roche-sur-Yon - 182,5 km

  • départ : à Mouilleron-Saint-Germain , la ligne de départ se trouvera sur la Place de La Poste
  • cols et côtes : Côte de Pouzauges (4ème, 1 km à 3,9%) au km 28
  • zone de ravitaillement : à Boufféré
  • sprint intermédiaire : Rue de Nantes à Beaulieu-sous-la-Roche au km 132
  • arrivée : Boulevard d'Eylau à La Roche-sur-Yon
  • départements traversés : Vendée (85) du km 0 au km 182,5
  • principales villes : Mouilleron-Saint-Germain, Pouzauges, Les Herbiers, Tiffauges, Montaigu, Aizenay, Nieul-le-Dolent et La Roche-sur-Yon

3/ lundi 9 juillet 2018 - Cholet > Cholet - contre-la-montre par équipe - 35,5 km

  • départ : Boulevard Delhumeau Plessis à Cholet
  • cols et côtes : aucun
  • zone de ravitaillement : non applicable
  • sprint intermédiaire : non applicable
  • sprint bonus : non applicable
  • arrivée : Avenue Anatole Manceau à Cholet à l'extrémité d'une ligne droite finale de 750 m
  • départements traversés : Maine-et-Loire (49) du km 0 au km 35,5
  • principales villes : Cholet

4/ mardi 10 juillet 2018 - La Baule > Sarzeau - 195 km

  • départ : Avenue des Floralies à La Baule ; départ réel sur la D774 9,2 km plus loin
  • cols et côtes : Côte de Saint-Jean-la-Poterie (4ème, 800 m à 7,8%) au km 135,5
  • zone de ravitaillement : Derval
  • sprint intermédiaire : Route de Saint-Vincent à Derval
  • sprint bonus : Rue de la Métairie à Limerzel
  • arrivée : D780 à Sarzeau , à l'extrémité d'une ligne droite finale de 4 km
  • départements traversés : Loire-Atlantique (44) du km 0 au km 130,5, Ille-et-Vilaine (35) au km 31,5, Morbihan (56) du km 134 au km 195
  • principales villes : La Baule, Pont-Château, Blain, Nozay, Derval, Guémené Penfao, Redon, Muzillac et Sarzeau

5/ mercredi 11 juillet 2018 - Lorient > Quimper - 204,5 km

  • départ : le départ fictif sera donné depuis l'Avenue Anatole France à Lorient ; le départ réel sera donné sur la D162 10 kilomètres plus loin
  • cols et côtes : Côte de Kaliforn (4ème, 1,7 km 7,1%) au km 106, Côte de Trimen (4ème, 1,6 km à 5,6%) au km 113, Côte de la Roche du Feu (3ème, 1,9 km à 6,6%) au km 140,5, Côte de Menez Quelerc'h (3ème, 3 km à 6,2%) au km 159,5 et Côte de la montagne de Locronan (3ème, 2,2 km à 5,9%) au km 181
  • zone de ravitaillement : Kroaz Ti Fao (Saint-Goazec)
  • sprint intermédiaire : Pont Moor à Roudouallec au km 92,5
  • arrivée : Rue de Stang Bihan à Quimper après une montée finale de 1 km à 4,8%
  • départements traversés : Morbihan (56) du km 0 au km 12, Finistère (29) du km 18,5 au km 87,5 et du km 94 au km 204,5, Morbihan (56) au km 92,5
  • principales villes : Lorient, Guidel, Moëlan-sur-Mer, Pont-Aven, Trégunc, Concarneau, Châteaulin, Locronan, Quimper

6/ jeudi 12 juillet 2018 - Brest > Mûr-de-Bretagne Guerlédan - 181 km

  • départ : Rampe d'accès au port à Brest ; départ réel sur la D13 à Gouesnou 10 km plus loin
  • cols et côtes : Côte de Ploudiry (3ème, 1,5 km à 7%) au km 44, Côte de Roc'h Trévézel (4ème, 2,5 km à 3,5%) au km 68,5, Mûr-de-Bretagne (3ème, 2 km à 6,9%) et l'arrivée sur cette même montée
  • zone de ravitaillement : Poullaouen
  • sprint intermédiaire : Route de Rostrenen à Plouguernével au km 135
  • arrivée : D767 à Mûr-de-Bretagne , à l'extrémité d'une ligne droite finale de 300 m à vue
  • départements traversés : Finistère (29) du km 0 au km 106, Côtes d'Armor (22) du km 111 au km 146,5 et du km 160 au km 181, Morbihan (56) du km 148,5 au km 157,5
  • principales villes : Brest, Lesneven, Sizun, Carhaix-Plouguer, Maël-Carhaix, Gouarec et Mûr-de-Bretagne

7/ vendredi 13 juillet 2018 - Fougères > Chartres - 231 km

  • départ : Place de la République à Fougères ; départ réel sur la D17 8,6 km plus loin
  • cols et côtes : Côte du Buisson de Perseigne (4ème, 1,5 km à 3,9%) au km 120
  • zone de ravitaillement : sur la D315 à Héloup
  • sprint intermédiaire : sur la D955 à Berd'huis au km 168
  • arrivée : Avenue Jean Mermoz à Chartres
  • départements traversés : Ille-et-Vilaine (35) du km 0 au km 5,5, Mayenne (53) du km 13 au km 86,5, Sarthe (72) du km 92,5 au km 98,5 et du km 112,5 au km 134,5, Orne (61) du km 102,5 au km 112,5 et du km 141,5 au km 168, Eure-et-Loir (28) du km 169,5 au km 231
  • principales villes : Fougères, Mayenne, Alençon, Mamers, Nogent-le-Rotrou et Chartres

8/ samedi 14 juillet 2018 - Dreux > Amiens - 181 km

  • départ : Avenue Jean Hieaux à Dreux ; le départ réel sera donné sur la D928 à 7 km du lieu de départ
  • cols et côtes : Côte de Pacy-sur-Eure (4ème, 2 km à 4,3%) au km 35, Côte de Feuquerolles (4ème, 2,3 km à 4,3%) au km 71,5
  • zone de ravitaillement : sur la D916 près de Montroty
  • sprint intermédiaire : Route des Andelys à La Neuve-Grange au km 86,5
  • arrivée : Boulevard Faidherbe à Amiens
  • départements traversés : Eure-et-Loir (28) du km 0 au km 20, Eure (27) du km 20,5 au km 94, Seine-Maritime (76) du km 96,5 au km 107,5, Oise du km 112 au km 152, Somme du km 153 au km 181
  • principales villes : Dreux, Anet, Pacy-sur-Eure, Vernon, Les Andelys, Gournay-en-Bray, Crèvecoeur-le-Grand et Amiens

9/ dimanche 15 juillet 2018 - Arras > Roubaix - 156,5 km

  • départ : Porte Royale à Arras ; le départ réel sera donné sur la D258 à 7,6 km de là
  • zone de ravitaillement : sur la D143 à Pecquencourt
  • sprint intermédiaire : Rue du Pont-Rade à Wasnes-au-Bac au km 59
  • sprint bonus : Rue de Camphin à Wannehain
  • arrivée : Avenue Maxence van der Meersch à Roubaix
  • départements traversés : Pas-de-Calais (62) du km 0 au km 20,5 et du km 28 au km 36, Nord du km 23,5 au km 26 et du km 38 au km 156,5
  • principales villes : Arras, Cambrai, Marchiennes, Orchies, Hem et Roubaix

R1/ lundi 16 juillet 2018 - repos à Annecy

10/ mardi 17 juillet 2018 - annecy > le grand bornand - 158,5 km.

  • départ : Avenue d'Albigny à Annecy ; le départ réel sera donné sur la D1508 à 12,7 km du départ
  • cols et côtes : Col de Bluffy (4ème, 1,5 km à 5,6%) au km 19, Col de la Croix Fry (1ère, 11,3 km à 7%) au km 43, Montée du plateau des Glières (HC, 6 km à 11,2%) au km 68,5, Col de Romme (1ère, 8,8 km à 8,9%) au km 130 et Col de la Colombière (1ère, 7,5 km à 8,5%) au km 144
  • zone de ravitaillement : Col des Fleuries
  • sprint intermédiaire : Route d'Annecy à Thônes au km 29
  • arrivée : Route de la Patinoire au Grand Bornand
  • départements traversés : Haute-Savoie (74) du km 0 au km 158,5
  • principales villes : Annecy, Doussard, Talloires, Thônes, La Clusaz, La Roche-sur-Foron, Bonneville, Cluses et Le Grand Bornand

11/ mercredi 18 juillet 2018 - Albertville > La Rosière (Espace San Bernardo) - 108,5 km

  • départ : Cours de l'Hôtel de Ville à Albertville ; départ réel sur la D925 à 1,7 km de là
  • cols et côtes : Montée de Bisanne (HC, 12,4 km à 8,2%) au km 26, Col du Pré (HC, 12,6 km à 7,7%) au km 57,5, Cormet de Roselend (2ème, 5,7 km à 6,5%) au km 70 et l'arrivée à La Rosière (1ère, 17,6 km à 5,8%) au km 108,5
  • sprint intermédiaire : D925 à Villard-sur-Doron au km 11,5
  • arrivée : D1090 à La Rosière , à l'extrémité d'une ligne droite finale de 150 m à vue
  • départements traversés : Savoie (73) du km 0 au km 108,5
  • principales villes : Albertville, Beaufort, Séez, Bourg-Saint-Maurice et La Rosière

12/ jeudi 19 juillet 2018 - Bourg-Saint-Maurice > Alpe d'Huez - 175,5 km

  • départ : Rue Capitaine Desserteaux à Bourg-Saint-Maurice ; départ réel sur la N90 à 8 km du départ
  • cols et côtes : Col de la Madeleine (HC, 25,3 km à 6,2%) au km 53,5, Lacets de Montvernier (2ème, 3,4 km à 8,2%) au km 83, Col de la Croix de Fer (HC, 29 km à 5,2%) au km 121 et l'arrivée à l' Alpe d'Huez (HC, 13,8 km à 8,1%) au km 175,5
  • zone de ravitaillement : sur la D1006 à Saint-Avre
  • sprint intermédiaire : Rue de la Libération à Saint-Jean-de-Maurienne au km 91
  • arrivée : Avenue du Rif Nel à l' Alpe d'Huez
  • départements traversés : Savoie (73) du km 0 au km 126,5, Isère (38) du km 130 au km 175,5
  • principales villes : Bourg-Saint-Maurice, Aime, Moûtiers, Bourg d'Oisans, Alpe d'Huez

13/ vendredi 20 juillet 2018 - Bourg d'Oisans > Valence - 169,5 km

  • départ : Avenue de la République au Bourg d'Oisans ; départ réel sur la D1091 à 4,8 km de là
  • cols et côtes : Côte de Brié (3ème, 2,4 km à 6,9%) au km 32,5, Côte de Sainte-Eulalie-en-Royans (4ème, 1,5 km à 4,9%) au km 109,5
  • zone de ravitaillement : Rovon
  • sprint intermédiaire : D1532 à Saint-Quentin-sur-Isère au km 71
  • arrivée : Avenue de Romans à Valence , à l'extrémité d'une ligne droite finale de 350 m
  • départements traversés : Isère (38) du km 0 au km 106, Drôme (26) du km 108,5 au km 169,5
  • principales villes : Bourg d'Oisans, Vizille, Eybens, Grenoble, Fontaine, Sassenage, Pont-en-Royans, Chabeuil et Valence

14/ samedi 21 juillet 2018 - Saint-Paul-Trois-Châteaux > Mende - 188 km

  • départ : Avenue du Général de Gaulle à Saint-Paul-Trois-Châteaux ; départ réel sur la D59 à 2,7 km de là
  • cols et côtes : Côte du Grand Chataignier (4ème, 1 km à 7,4%) au km 81, La Croix de Berthel (2ème, 9,1 km à 5,3%) au km 129, Col du Pont sans Eau (3ème, 3,3 km à 6,3%) au km 142 et Côte de la Croix Neuve (2ème, 3 km à 10,2%) au km 186,5, à un kilomètre et demi de l'arrivée !
  • zone de ravitaillement : sur la D17 à Bessèges
  • sprint intermédiaire : Avenue Alphonse Peyric à Bessèges au km 90
  • arrivée : Aérodrome de Mende-Brenoux à Mende , à l'issue d'une ligne droite finale de 470 m et 1,5 km après le sommet d'une montée de 3 km à 10,2%
  • départements traversés : Drôme (26) du km 0 au km 3,5, Ardèche (07) du km 9 au km 81, Gard (30) du km 83,5 au km 112, Lozère (48) du km 114,5 au km 188
  • principales villes : Saint-Paul-Trois-Châteaux, Pierrelatte, Bourg-Saint-Andéol, Vallon-Pont-d'Arc, Bessèges, Génolhac et Mende

15/ dimanche 22 juillet 2018 - Millau > Carcassonne - 181,5 km

  • départ : Avenue Charles de Gaulle à Millau ; départ réel sur la D992 à 6 km du départ
  • cols et côtes : Côte de Luzençon (3ème, 3,1 km à 5,9%) au km 9, Col de Sié (2ème, 10,2 km à 4,9%) au km 64,5 et Pic de Nore (1ère, 12,3 km à 6,3%) au km 140
  • zone de ravitaillement : Brassac
  • sprint intermédiaire : Avenue du Maréchal Foch à Mazamet au km 121,5
  • arrivée : Boulevard Marcou à Carcassonne
  • départements traversés : Aveyron (12) du km 0 au km 50, Tarn (81) du km 64,5 au km 133,5, Aude (11) du km 140 au km 181,5
  • principales villes : Millau, Saint-Affrique, Lacaune-les-Bains, Carcassonne

R2/ lundi 23 juillet 2018 - Carcassonne

16/ mardi 24 juillet 2018 - carcassonne > bagnères-de-luchon - 218 km.

  • départ : Place du Général de Gaulle à Carcassonne ; départ réel sur la D119 à 6,4 km du départ
  • cols et côtes : Côte de Fanjeaux (4ème, 2,4 km à 4,9%) au km 25, Côte de Pamiers (4ème, 2,3 km à 5,8%) au km 72, Col de Portet-d'Aspet (2ème, 5,4 km à 7,1%) au km 155,5, Col de Menté (1ère, 6,9 km à 8,1%) au km 171 et Col du Portillon (1ère, 8,3 km à 7,1%) au km 208
  • zone de ravitaillement : Lafont (Lescure)
  • sprint intermédiaire : Boulevard Frédéric Arnaud à Saint-Girons au km 124
  • arrivée : Boulevard Edmond Rostand à Bagnères-de-Luchon
  • départements traversés : Aude (11) du km 0 au km 52, Ariège (09) du km 60 au km 149,5, Haute-Garonne (31) du km 153 au km 186 et du km 215,5 au km 218, Province de Lérida, Espagne du km 192,5 au km 208
  • principales villes : Carcassonne, Montréal, Belpech, Pamiers, Le Mas-d'Azil, Saint-Girons et Bagnères-de-Luchon

17/ mercredi 25 juillet 2018 - Bagnères-de-Luchon > Saint-Lary-Soulan Col du Portet - 65 km

  • départ : Avenue Jean Moulin (D618) à Bagnères-de-Luchon ; au vu de la distance courte de cette étape, il s'agira également du départ réel de cette étape, qui s'effectuera donc exceptionnellement en ville et arrêté, façon Formule 1 tel que décrit ci-dessus
  • cols et côtes : Montée de Peyragudes (1ère, 14,9 km à 6,7%) au km 15, Col de Val Louron-Azet (1ère, 7,4 km à 8,3%) au km 37 et l'arrivée au Col du Portet (HC, 16 km à 8,7%) au km 65 qui sera le toit du Tour de France 2018 et au sommet duquel sera donc attribué le Souvenir Henri Desgrange
  • zone de ravitaillement : aucune
  • sprint intermédiaire : D25 à Loudenvielle au km 27,5
  • arrivée : Col du Portet à Saint-Lary-Soulan , à l'extrémité d'une ligne droite finale de 50 m
  • départements traversés : Haute-Garonne (31) du km 0 au km 13,5, Hautes-Pyrénées (65 ; comme le nombre de kilomètres de cette étape) du km 14 au km 65
  • principales villes : Bagnères-de-Luchon, Loudenvielle, Saint-Lary-Soulan

18/ jeudi 26 juillet 2018 - Trie-sur-Baïse > Pau - 171 km

  • départ : Place de la Mairie à Trie-sur-Baïse ; départ réel sur la D17 à 2,9 km du départ
  • cols et côtes : Côte de Madiran (4ème, 1,2 km à 7%) au km 53,5 et Côte d'Anos (4ème, 2,1 km à 4,6%) au km 152,5
  • zone de ravitaillement : Aire-sur-l'Adour
  • sprint intermédiaire : sur la D22 à Aurensan au km 73,5
  • arrivée : Rue du Maquis Le Béarn à Pau
  • départements traversés : Hautes-Pyrénées (65) au départ et au km 3 et du km 42 au km 56,5, Gers (32) au départ et du km 5,5 au km 36,5 et du km 67 au km 79,5, Landes (40) du km 83,5 au km 126, Pyrénées-Atlantiques (64) du km 130 au km 171
  • principales villes : Trie-sur-Baïse, Miélan, Marciac, Maubourguet, Madiran, Aire-sur-l'Adour, Geaune, Morlàas et Pau

19/ vendredi 27 juillet 2018 - Lourdes > Laruns - 200,5 km

  • départ : Place Monseigneur Laurence à Lourdes ; départ réel sur la D937 à 5,5 km du départ
  • cols et côtes : Côte de Loucrup (4ème, 1,8 km à 7,2%) au km 7, Côte de Capvern-les-Bains (4ème, 3,4 km à 5,1%) au km 40, Col d'Aspin (1ère, 12 km à 6,5%) au km 78,5, Col du Tourmalet (HC, 17,1 km à 7,3%) au km 108, Col des Bordères (2ème, 8,6 km à 5,8%) au km 159,5 et Col d'Aubisque (HC, 16,6 km à 4,9%) au km 180,5
  • zone de ravitaillement : Pas de la Barane au km 93,5
  • sprint intermédiaire : Route d'Espagne à Sarrancolin au km 59,5
  • arrivée : D240 à Laruns , à l'extrémité d'une ligne droite finale de 550 m (150 m à vue)
  • départements traversés : Hautes-Pyrénées (65) du km 0 au km 171, Pyrénées-Atlantiques (64) du km 180,5 au km 200,5
  • principales villes : Lourdes, Bagnères-de-Bigorre, Capvern-les-Bains, Arreau, Luz-Saint-Sauveur, Argelès-Gazost, Laruns

20/ samedi 28 juillet 2018 - Saint-Pée-sur-Nivelle > Espelette - contre-la-montre individuel - 31 km

  • départ : Fronton à Saint-Pée-sur-Nivelle
  • arrivée : D918 à Espelette , à l'extrémité d'une ligne droite finale de 130 m
  • départements traversés : Pyrénées-Atlantiques (64) du km 0 au km 31
  • principales villes : Saint-Pée-sur-Nivelle, Espelette

21/ dimanche 29 juillet 2018 - Houilles > Paris Champs-Elysées - 116 km

  • départ : Rue Gambetta à Houilles ; départ réel sur la D308 à 2,6 km du départ
  • sprint intermédiaire : Paris , sur les Champs-Elysées au km 76 peu après le 3ème passage sur la ligne d'arrivée
  • arrivée : Avenue des Champs-Elysées à Paris
  • départements traversés : Yvelines (78) du km 0 au km 40,5, Hauts-de-Seine du km 42 au km 50, Paris (75) du km 50,5 au km 116
  • principales villes : Houilles, Sartrouville, Maisons-Laffitte, Saint-Germain-en-Laye, Poissy, Saint-Cloud, Suresnes, Paris

Le parcours du Tour de France 2018 dans Google Earth

Le parcours du Tour de France 2018 dans Google Earth

Commentaires

Merci des itineraires.

Bonjour, J'aurai voulu savoir si vous aviez la liste des hôtels où dorment les équipe pour la journée de repos à Carcassonne. L'année dernière vous aviez pu me renseigner à ce sujet et ça m'avait bien aidé pour rencontrer les coureurs à la journée de repos au Puy en Velay. J'espère que vous pourrez m'aider Merci d'avance Léo

etape lorient -quimper les principales villes sont elles vraiment luxeuil vittel et la planche des belles filles? L'est se retrouve à l ouest

Bonjour @henri #3, l'est et l'ouest ont été remis à leur place ! :) @Léo, contacte-moi par mail plutôt ...

Bonjour à tous ! L'été risque d'être "très chaud" sur les bords des routes du TOUR pour Froome et les SKY... En espérant pas d'incident côté spectateurs.

Bonjour je suis en train de suivre la première étape du tour de fràce que j,adore mais le petit couac c,est que je vois toujours les coureurs balancer leurs bidons ou dechets sur les bords de la route . A l'heure actuelle ou on arrête pas de parler de pollution parce que même si c,est ramassé de suite il s en oublier quand même. J était dans le cantal quand il est passé il y a deux ou trois ans je peut vous dire c est pas tres propre et il en reste pas mal mal dans les fossés. .. a plus et bon tour

Smashing,Thomas. I love to follow the route on Google Earth while watching the Tour. Thank you!

Hi, Is it possible to transfer the map to google so that I can route with my bike the day before?

Bonjour, rien à faire ! : erreurs dans les étapes 18 et 19 ! Cela passe, certes, en Google Earth, mais dès conversion en kml ou gpx, il y a des erreurs de points-trajets... j'essaie de résoudre et de trouver (exemple : point 1971 dans la 18ème étape) sinon, tout ok pour le restant ! Bravo, Gégé

Bonjour Thomas, vous devriez laisser de côté l'API Google Maps, payant depuis le 16 juillet. Beaucoup de vos cartes ne s'affichent plus. En France la solution d'un choix de couches OSM/IGN avec leaflet paraît plus adaptée : voir geoservices.ign.fr

Ajoutez votre commentaire

  • aller au contenu principal
  • aller au menu de navigation
  • aller au moteur de recherche
  • aller à la page Direct radio

Environnement : la chasse aux bidons sur le Tour de France

C’est désormais une interdiction sur le Tour de France : les jets intempestifs de bidons d'eau sont proscrits. Des zones dédiées sont mises en place par l’organisation pour les coureurs.

Alors que chaque équipe utilise entre 3 500 et 5 000 bidons d'eau sur le Tour de France tous les ans, la fédération internationale de cyclisme souhaite mettre fin à la pollution des routes.   La question de la collecte des déchets arrive désormais tout en haut du cahier des charges des courses cyclistes.   Désormais les coureurs ont pour obligation de jeter leurs bidons dans une zone dédiée. Amendes, pénalités, voir exclusion en cas de récidive : les sanctions sont nombreuses.

Une zone balisée pour les coureurs

Entre cinq et huit zones de collecte sont désormais mises en place à chaques étapes. Elles sont longues de 300 mètres pour permettre aux coureurs de se débarrasser de leurs déchets. Ils sont ensuite ramassés quelques minutes après le passage du peloton par l’organisation ou le public venu en masse pour repartir avec le précieux souvenir.

Partager : l'article sur les réseaux sociaux

La Quotidienne Sport

Recevez à 8h30 notre sélection de l’actualité sportive : articles, résultats, vidéos...

Découvrez nos newsletters

les mots-clés associés à cet article

  • Tour de France 2024
  • Environnement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.

Toute l’actu en direct et en continu, où et quand vous voulez.

  • Sauvegardez vos articles à lire plus tard
  • Recevez les alertes uniquement sur ce qui vous intéresse

Tout France Info, et bien plus. Sauvegardez vos articles à lire plus tard et filtrer l’actualité qui vous intéresse

zone ravitaillement tour de france

Road closures listed for Las Vegas Tour de France bicycle event in Red Rock Canyon, Summerlin

L AS VEGAS (KLAS) — Hundreds of cyclists worldwide will gather in the valley to power through a race course starting and ending at the Las Vegas Ballpark in Summerlin.

L’Étape Las Vegas includes cyclists of all levels from amateur to seasoned bicyclists who want a Tour de France experience. There will be 25-mile and 45-mile courses and a 75-mile course for the more advanced cyclists who want to experience a route similar to a genuine Tour de France race.

The cyclists will start in Summerlin at the Las Vegas Ballpark, head west along Sahara Avenue, and transition to Desert Foothills Drive and then Charleston Boulevard before winding their way through the Red Rock Canyon National Conservation Area, and ending at the ballpark.

The event is scheduled to start at 7 a.m. on Sunday, May 5 but law enforcement will begin closing the course around 2 a.m. to ensure everything is ready for the cyclists. Drivers are urged to use extra caution in and around the following areas.

Road closures on Sunday, May 5

This is the second year of the event in Las Vegas. San Antonio is the only other U.S. city to host the Tour de France event.

For more information please click here .

For the latest news, weather, sports, and streaming video, head to KLAS.

Road closures listed for Las Vegas Tour de France bicycle event in Red Rock Canyon, Summerlin

I am happy that you are using this web site and hope that you found it useful. Unfortunately, the cost of making this material freely available is increasing, so if you have found the site useful and would like to contribute towards its continuation, I would greatly appreciate it. Click the button to go to Paypal and make a donation.

Napoleon's Moscow Campaign: 1812

Napoleon's determination to implement the Continental System had led him to embark on the Peninsular Campaign in a further extension of the French Wars . Although the attempt to conquer Spain was failing, Napoleon set about a greater task: the conquest of Russia. One reason for this was that Britain had become involved in a war with America and Napoleon was convinced that Britain was on the verge of collapse, provided that the blockade of trade with Britain was carried out. However, the Czar was making a big hole in the plan. The interview at Erfurt had merely checked the process of disillusionment which had been going on in Alexander's mind ever since Tilsit . There had always been a strong anti-Bonaparte party at his Court, headed by the Czar's mother; and its influence was strengthened during the next few years. For instance

  • Napoleon would not give definite assurances that he would not turn the Grand Duchy of Warsaw into a Kingdom of Poland
  • when Napoleon annexed northern Germany in 1811 he had dethroned the Duke of Oldenburg, the Czar's uncle, with insultingly offhand talk of compensations elsewhere
  • the Czar was angry to discover the depth of Napoleon's opposition to Russia acquiring Constantinople in the war which Alexander had just begun with Turkey.

The main trouble was over the Continental System. The stoppage of trade with England meant the ruin of Russian commerce, and therefore of the Czar's revenues; also of the corn-growing on which the Russian nobles depended for their own incomes. Alexander grew slacker and slacker in the enforcement of the Decrees, and Napoleon's protests grew more and more heated. In 1810 the Czar forbade the importation of a number of luxury articles, such as wines and lace, most of which came from France, in order to redress his trade-balance. A year later he openly admitted British shipping to his ports.

Napoleon thought that he could not let this go on. Ruinous as the defection of Russia was in itself, even worse was the effect it would have on other countries groaning under the System. He believed that he must make an example of the Czar that would intimidate other rulers who were "willing to wound yet half afraid to strike": He intended to give a demonstration of his overwhelming strength and determination but he was no longer the man he had been.

Napoleon was growing old at an age when others were just coming into their prime. He was becoming fatter, less energetic and more cautious. He made more military mistakes and his run of success had robbed him of all sense of the attainable. He had begun to shut his eyes to unpleasant facts, and to ignore the voice of common sense.

When in the middle of 1811 the clash became inevitable, Czar and Emperor competed with each other in the search for alliances. Austria was now bound to Napoleon by family ties following his marriage to Princess Marie Louise; moreover, however much the Emperor Francis of Austria- Hungary chafed against his dependence, he was haunted by memories of Campo Formio, Lunéville, Pressburg and Schönbrunn. He therefore agreed to mobilise an army on his Galician frontier with an understanding that he was to recover his Illyrian provinces at the end of the campaign. However, his new Chancellor, Metternich, had seen enough while he was the Austrian ambassador at Paris to realise that the Napoleonic Empire would not last much longer, and he privately made a "gentleman's agreement" with Alexander that his army should do nothing in particular.

In Prussia, patriotic fervour was strong, but the King's nerve had been even more shaken than that of the Emperor Francis. He was forced to send an army to cover the Baltic flank of the coming invasion, and to feed the invading host as it passed through his dominions. The Poles, too, remained faithful to Napoleon; he had done much for them, and would, they hoped, do more when he had conquered Russia.

Napoleon hoped that Sweden and Turkey would join in attacking Russia, but in these countries he was outdone by his rival. The King of Sweden, being a childless old man, had adopted Marshal Bernadotte as his heir, with Napoleon's grudging consent 1810; and the new "Prince Royal", who at once became the moving spirit of the kingdom, put the interests of his adopted country before those of his old master. That meant repudiating the Continental System. Napoleon offered to restore Finland to Sweden if Bernadotte would help him against the Czar; but Alexander countered this with the more attractive suggestion that he should annex Norway instead - Norway being a province of Denmark, which had adhered to the French alliance ever since the days of Tilsit and Copenhagen. By the Treaty of Abo in April 1812 a Russo-Swedish alliance was made. As for the Sultan, Alexander had little difficulty in convincing him that he had more to fear from France than from Russia, and by the Treaty of Bucharest in May 1812 Turkey received back the Danubian Principalities, but ceded Bessarabia to Russia. Two months later Alexander also signed a formal treaty of alliance with Britain, with whom nominally he had been at war ever since 1807.

Meanwhile Napoleon was pushing on with preparations for war on a colossal scale. By the summer of 1812 he had about 750,000 men under arms, of whom 450,000 were destined for the actual invasion. Only half of them were French, the rest were made up of Poles, Italians, Saxons, Bavarians, Swiss, Austrians, Prussians and Illyrians. He passed the elite of these forces in review at Dresden, before a throng of vassal rulers, including an Emperor and five kings, with Marie Louise treating her father with lofty condescension. Then on 28 May this army of armies set out towards the east. Immense stores were collected: two million pairs of boots were held in reserve at Danzig, for instance. The baggage was hauled by 18,000 heavy draft horses, the siege-guns and pontoons by 10,000 oxen. A million greatcoats had been bought from the West Riding of Yorkshire, helping the English woollen trade in a time of desperate need. However, Napoleon had sought to cut the cost of these coats by ordering tin buttons instead of brass ones. He did not know that tin undergoes an allotropic transformation at low temperatures and turns to dust. His men discovered this fact the hard way. [1]

On 23 June the army passed unopposed over the Niemen into Russia. By the time it reached Vilna, some fifty miles from the frontier, some of the difficulties of campaigning in Russia had become apparent. The lack of roads held up transport, and the scantiness of the population prevented living on the country. The Emperor had expected to fight pitched battles with his enemy but this was not to be. The main Russian army under Barclay de Tolley seemed to be always a day's march in front, while farther south a smaller army under Bagration had eluded King Jerome and was also retiring eastward. The Russian plan was an imitation of Wellington's at Torres Vedras. A great fortified camp had been prepared at Drissa, about a hundred and fifty miles from the frontier; there the main body was to stand on the defensive while the invaders starved and Bagration harried their communications. As they drew near, the Czar became convinced that without Wellington's covering sea-power the place would be a death trap so the Russians continued their retirement and Bagration joined the main body at Smolensk. Meanwhile Napoleon was pressing on, hoping that each day's march would bring him to grips with his enemy. " The whole Russian force is at Vitepsk ," he wrote to the Empress on 25 July; " we are on the eve of great events. " but by the next day the Russians had disappeared once more.

Nevertheless Barclay was meeting with much opposition in continuing the retirement. His officers distrusted him as a foreigner (he was of Scottish descent) and insisted on a stand in defence of Smolensk. After inflicting great losses on the French, they only escaped just as Napoleon's pincers were about to close upon them. Napoleon remained some weeks at Smolensk, debating whether to continue the chase, or to go into winter quarters there. He eventually decided that a threat to Moscow would compel the Czar either to fight or to negotiate. By this time Barclay had been dismissed in favour of Kutusoff, who gave Napoleon his pitched battle at Borodino in September. Though the losses amounted to 40,000 men on each side, neither could claim a clean-cut victory. Perhaps if Napoleon had thrown in his reserves, the Old Guard, at the critical moment he might have destroyed the enemy; but he had not the nerve to risk losing that solid core of his army so far from France so the Russians were able to continue their retreat in good order to Moscow and beyond. A few days later Napoleon rode in with his staff through echoing empty streets and squares. The population had evacuated the city, carrying off all transportable foodstuffs; and on the following night fires broke out - whether by accident or design nobody knows - until half the city was in flames.

Napoleon had won his "high victories" over professional armies; but in Russia, as in Spain, he was finding himself opposed by a force far more formidable because far less tangible - the hostility of a whole nation defending its fatherland and by way of reminder of the analogy between the two countries, he now received the dire news of Salamanca.

To Napoleon's dismay, Alexander continued to keep silence. By this time the Russians realised that their half-involuntary strategy of retirement had lured their enemy to destruction. Napoleon had thought of Moscow as the heart of Russia; but he found, all too late, that such a great sprawling country has no vital spot, a blow at which will paralyse the whole body. There were now three possible courses open to him:

  • to attack the Czar at St. Petersburg
  • to winter at Moscow
  • to go back.

The marshals were reluctant to march northwards at that time of year while to stay at Moscow meant starvation for the troops and a free hand for lurking "treason" among the vassal states. The last humiliating alternative had to be faced, and in the middle of October the Grand Army set out to trudge the thousand miles back to civilisation.

It started by a more southerly route than it had come by, in the hope of finding fresh supplies of food but when it had got eighty miles on, it found the Russians so strongly posted at Malo-Jaroslavetz that after an obstinate fight it had to turn back and rejoin the wasted line of its advance at Borodino. For a time things did not go badly; the autumn weather was particularly fine, and the worst trouble was the lack of fodder, which necessitated killing and eating the horses and abandoning the baggage. On 6 November came the first fall of snow, and from then on the story of the march became an epic of human and animal misery. No food, no shelter, no fuel except what could be scraped together on a bare countryside by weary and famished men at the close of a day's march; icy gales that froze them, killing scores every night; snowdrifts that blotted out the landscape so that hundreds got lost or were cut down by prowling Cossacks.

Worse, the horses were kitted out for a summer campaign and therefore were not provided with winter shoes. Winter horse-shoes have hooks which point downwards to dig into the ground -- without the hooks, the horses had no grip so they slipped about, fell, broke their legs, pulled muscles and otherwise damaged themselves. They, like the soldiers, had no winter equipment.

All semblance of military discipline faded away. The climax came with the crossing of the Beresina, where the military bridges, made by devoted engineers at the cost of their lives in the half-frozen water, broke down, and 12,000 corpses were found when the winter floods abated.

Napoleon now announced to his staff that he must hurry on ahead, to reach Paris before his enemies both inside France as well as outside learned the extent of the disaster. He needed to raise a fresh army with which to face the dangers that threatened. The command devolved on Murat, but that was a mere formality: it was every man for himself, now. Ney added fresh laurels to his fame as "the bravest of the brave" by his heroic courage in holding together the rearguard and beating off the exultant pursuers.

Eventually, of the 450,000 who had crossed the Niemen to conquer Russia in June, only 20,000 frostbitten and famished scarecrows tottered back over it in December.

[1] This information was given to me many years ago by the man who was then my Head of Department. He was a metallurgist. He did not give - and I did not request - the source of the anecdote. [back]

The Retreat from Moscow by General Count Philip de Segur See also the Greville Memoirs

  • Preplanned tours
  • Daytrips out of Moscow
  • Themed tours
  • Customized tours
  • St. Petersburg

Moscow Metro

The Moscow Metro Tour is included in most guided tours’ itineraries. Opened in 1935, under Stalin’s regime, the metro was not only meant to solve transport problems, but also was hailed as “a people’s palace”. Every station you will see during your Moscow metro tour looks like a palace room. There are bright paintings, mosaics, stained glass, bronze statues… Our Moscow metro tour includes the most impressive stations best architects and designers worked at - Ploshchad Revolutsii, Mayakovskaya, Komsomolskaya, Kievskaya, Novoslobodskaya and some others.

What is the kremlin in russia?

The guide will not only help you navigate the metro, but will also provide you with fascinating background tales for the images you see and a history of each station.

And there some stories to be told during the Moscow metro tour! The deepest station - Park Pobedy - is 84 metres under the ground with the world longest escalator of 140 meters. Parts of the so-called Metro-2, a secret strategic system of underground tunnels, was used for its construction.

During the Second World War the metro itself became a strategic asset: it was turned into the city's biggest bomb-shelter and one of the stations even became a library. 217 children were born here in 1941-1942! The metro is the most effective means of transport in the capital.

There are almost 200 stations 196 at the moment and trains run every 90 seconds! The guide of your Moscow metro tour can explain to you how to buy tickets and find your way if you plan to get around by yourself.

MIA   >  Archive   >  Mandel

Ernest Mandel

De gaulle’s trip to moscow.

Source: From World Outlook , 29 July, 1966, Volume 4, No. 24, Paris and New York City Written: July, 1966 Translated: by World Outlook Transcrition & Marked-up: by David Walters for the Marxists’ Internet Archive 2009. Public Domain: Creative Commons Common Deed . You can freely copy, distribute and display this work; as well as make derivative and commercial works. Please credit “Marxists Internet Archive” as your source, include the url to this work, and note any of the transcribers, editors & proofreaders above.

[The following article has been translated from the July 9 issue of the Belgian left socialist weekly La Gauche.]

“As to alliances, we would think that they ought to be constructed ‘in three stages’: a Franco-Russian treaty procuring a first degree of security; the Anglo-Soviet pact and an agreement to be concluded between France and Great Britain constituting a second degree; the future pact of the United Nations, in which America would be a capital element, crowning the whole and serving as the ultimate recourse.” It was in these terms that Charles de Gaulle in December 1944, at the time of his first trip to Moscow, defined his concepts concerning European security, according to his Memoirs. (Volume III, p. 83, “Livre de Foche” edition.) Many things indicate that he has not changed his mind twenty-two years later. Wasn’t his second trip to Moscow designed to advance this concept?

Those with a more dour outlook will immediately object. The head of the Fifth Republic had something much more Machiavellian in mind. What he is aiming at is the predominance of France in Europe, or at least Western Europe if he is unable to extend it “from the Atlantic to the Urals.”

Since France doesn’t have the necessary economic weight, it must neutralize the drive of German industry through military superiority and diplomatic ruses. Hence it has two interests in common with the Kremlin—to block the Bundeswehr from getting nuclear arms and to break the American grip on “little Europe.” Thus the trip to Moscow was a power play against Washington and Bonn.

No doubt these analysts are right on the long-range aims of the general. But the nature of things is such that the designs of men—no Tatter how imbued with their own “grandeur”—are not at all sufficient to shape the destiny of the world. This is determined by the relationship among the big social forces. More than once in history, the diplomatic maneuvers of a power that was too weak have ended in serving the ‘big ones” despite the best intentions in the world. Didn’t this happen once again with the trip to Moscow?

Thus in the United States, the most cunning, like the servile tools of the (Johnson administration, carefully refrained from denouncing the general. “De Gaulle in Moscow served the United States despite the United States,” said some. ‘He worked for the whole West,’ others said approvingly. In Bonn, after weeks of glacial chill, the barometer of Franco-German relations again points to “fair weather.”

The truth is that de Gaulle, contrary to the groundless fears of some, did not betray his West German class brothers any more than he did his Polish class brothers at the time of his first trip.

In December 1944, Stalin dangled a “good, firm alliance,” real support against the Anglo-Saxons, in return for immediate recognition of the Lublin committee. But de Gaulle was not deceived. This would moan betraying a perhaps ‘democratic’ but certainly bourgeois Poland in behalf of a perhaps despotic but certainly noncapitalist Poland. And he did not want to take responsibility for an act contrary to “honor and honesty.” (Memoirs, Volume III, p sa.)

In June 1966, Brezhnev and Kosygin dangled an offer of just as real support against the United States, even genuine political leadership in Europe. In exchange they asked for recognition of the German Democratic Republic; that is, “of the two German states.” Be Gaulle brusquely replied that there could be no question of recognizing this “artificial construction. And with that rejoinder the serious conversation came to an end. The balance was nothing but decorations and fine talk.

Of course, the differences between Paris and Washington, between Fans and Bonn, are real in relation to the political future of our continent, its relations with the United States and the best strategy to follow to block the rise of the anti-imperialist and anticapitalist forces in the world.

Be Gaulle seeks a Europe freed largely from American supremacy. He seeks an Atlantic alliance on the basis of equality between North America and a Western Europe combined under his guidance. He favors a more supple policy, with regard to the USSR, which in his opinion should be definitively separated from China and the “extremists” among the revolutionists of the Third World, through some indispensable concessions.

He holds that it is necessary to “relax” the tensions to be able to resolve the questions in dispute, such as the reunification of Germany, while the Americans and the Germans of Bonn maintain that without this reunification no real relaxation is possible in Europe. But at bottom, they all defend a common cause—the cause of Big Capital. They all seek to hold back the enemy—socialism and the peoples of the Third World who are rising and seeking to break out of the capitalist world market. They all seek refuge under the “nuclear umbrella” of the Pentagon, without which they cannot counterbalance Soviet military power on the European continent (if anything confirms this, it is the explosion of the ridiculous French nuclear device in Polynesia which amounts to nothing in face of the power of the USSR). The means may differ, the aim is the same.

In this respect the Soviet Union represents something else again. The means are perhaps the same, but the aim is entirely different. Thus treaties on mutual consultation can be concluded—even by means of a direct telephone line!—treaties on technical cooperation, or whatever cultural and commercial exchanges are desired; the fundamental opposition between the interests of the French bourgeoisie and the Soviet leaders will by no means make it possible to form a genuine alliance in the present world context.

The Soviet leaders are aware of the weakness of the present Communist parties in Western Europe (for which they are in part responsible). They are aware of the temporary stabilization of caitalism in this part of the world (which they largely contributed to). From this they draw the conclusion that it is necessary to return to a policy that seeks to ‘exploit the interimperialist contradictions,” as before the second world war. They commit an error in believing that de Gaulle is ready to follow them into a têtei-tête, when he seeks in reality only to increase his power and prestige within the Atlantic Alliance

The French Communist leaders would obviously make a still greater error in concluding that the time has come for an ‘agonizing revision” of their political orientation in France, as in 1935 or 1944.

It is true that the policy of the USSR places them before a cruel dilemma; they no longer know if they should applaud or complain when the Soviet crowds cheer the person who remains, until proved otherwise, the fiercest and most dangerous class enemy of the French workers. If they oppose him, they are tempted to make an alliance with de Gaulle’s pro-American adversaries like Nollet and Nitterrand—and then the capitals of Eastern Europe are not very contented. And if they approve, what remains of their role as an opposition in France? There remains the socialist perspective which stands in complete opposition to the politics of de Gaulle; but the leaders of the French Communist party do not think this is any more “realistic’ than do the Social Democratic leaders of the SF10, or even the technocratic ideologists of neocapitalism.

That will the practical results of the trip amount to? The American Newsweek summarized the situation as follows: “At least he will have succeeded in engaging the Russians in a new diplomatic dialogue with the West.” That puts it in a nutshell. At a time when the intensification of the American aggression against the Vietnamese people makes a public dialogue between Moscow and Washington more difficult, de Gaulle is playing, objectively, the role of go-between for the Atlantic Alliance as a whole Thanks to him, the head of one of the capitalist states in this alliance has been acclaimed by crowds in the Soviet Union. For the first time in many years they have been shown a face of capitalism which their own leaders now say is benevolent, attractive, peaceful, full of good intentions toward the peoples of the world.

Pravda in connection with this trip, talks about an ‘irreversible process.” Let them beware of certain processes, which while still reversible, bode nothing good for the USSR. By attending mass in Leningrad, de Gaulle, like a good politician, was already prepa:ing for his coming trip to Poland. Rumania, ceaselessly increasing its trade with the West, already told the Russians in Bucharest that it would like to see the Warsaw pact modified just as de Gaulle wants to modify NATO. Decidely, if things are in movement, thanks not a little to the general, not everything is stirring in favor of socialism and not everything is stirring against the interests of American imperialism.

Back to the Ernest Mandel Internet Archive

Last updated on 7 February 2009

IMAGES

  1. Zone de ravitaillement / Feeding zone

    zone ravitaillement tour de france

  2. Revivez la 9e étape du Tour de France entre Pau et Laruns

    zone ravitaillement tour de france

  3. Tour de France 2021, la gazette : mont Chauve, résilience et station

    zone ravitaillement tour de france

  4. La fin des zones de ravitaillement ?

    zone ravitaillement tour de france

  5. Tour de France : Comment se passe un contrôle de ravitaillement

    zone ravitaillement tour de france

  6. Il percorso del Tour de France 2023

    zone ravitaillement tour de france

COMMENTS

  1. Tour de France en Gironde : où sont les ravitaillements et où collecter

    Le Tour de France prévoit des zones de délestage pour cela. Il y en aura cinq en Gironde le vendredi 7 juillet Depuis deux ans. ... 800 pour les zones de ravitaillement, elles permettent aux ...

  2. Le parcours du Tour de France 2023 sur Open Street Maps

    - les zones de ravitaillement du Tour de France 2023 sont interdites au public ; celles-ci ne sont donc pas indiquées sur les cartes ou dans les itinéraires horaires Le programme du Grand Départ du Tour de France 2023 Comme vous le savez, le Grand Départ du Tour de France 2023 aura lieu au Pays Basque espagnol, et plus précisément à Bilbao.

  3. Tour de France: ces bidons que les coureurs ne jettent plus n'importe

    Cyclisme Sanctions sportives. Les coureurs n'ont plus le droit de jeter leurs bidons d'eau n'importe où. Le Tour de France prévoit entre 5 à 8 zones de délestage pour cela.

  4. Parcours du Tour de France 2023, programme complet et ...

    Découvrez le parcours détaillé de la 110e édition du Tour de France 2023. Ce tracé exceptionnel traversera les cinq principales chaînes de montagnes de la France. Partant de la région ...

  5. PDF RÈGLEMENT

    Lors du Tour de France, le port du casque de sécurité ... principalement dans les zones de ravitaillement ... Une zone de collecte des déchets est mise en place en entrée et en sortie de ces zones. b) depuis les véhicules suiveurs habilités : Les ravitaillements sont effectués à partir des véhicules

  6. Au ravitaillement

    Le peloton traverse la zone de ravitaillement à 60 km/h ! Club Parcours 2024 Équipes 2024 Edition 2023 Classements Vainqueurs d'étapes Toutes les vidéos. Grands départs Culture Tour Actus ... Jeux vidéos Tour de France 2023 (PC, XBOX ONE, PS4 & PS5)

  7. 2023 Tour de France route

    The map of stage 20 of the 2023 Tour de France (Image credit: GEOATLAS) Stage 21: Saint-Quentin-en-Yvelines to Paris Champs-Élysées, 115.1km - Flat Image 1 of 2

  8. Public du Tour de France : 5 conseils à suivre

    A ce sujet, les familles apprécieront la zone de ravitaillement, où les enfants auront de bonnes chances de constituer un inimaginable trésor, constitué de bidons et de musettes.

  9. Carte Michelin, repérage, tracé, mobilier urbain... Dans les secrets de

    Christian Prudhomme lors de la présentation du tracé du Tour de France 2020, le 15 octobre 2019, la dernière réalisée avec du public dans la salle avant la crise du Covid-19. (ALAIN JOCARD / AFP)

  10. Tour de France: les règles pour les ravitaillements et le délai d

    L e Tour de France et l'Union cycliste internationale (UCI) ont assoupli leur règlement pour la 15e étape disputée dimanche entre Rodez et Carcassonne. Les températures annoncées devraient atteindre les 38 degrés dès dimanche : les ravitaillements seront facilités pour les coureurs et le délai d'arrivée sera plus long.

  11. Ravitaillements : que dit le règlement ?

    Le règlement du Tour sur les ravitaillements, au centre d'une polémique après la 12e étape, est plutôt flou. ... Voici ce qu'écrit l'article 6 du règlement du Tour de France «Le ...

  12. Au ravitaillement

    Le peloton traverse la zone à grande vitesse, toujours avec les coureurs de Cannondale aux commandes. LES CANDIDATURES 2024 DU LABEL "VILLE À VÉLO" SONT OUVERTES. En voir plus. Club Parcours 2024 Edition 2023 ... Jeux vidéos Tour de France 2023 (PC, XBOX ONE, PS4 & PS5)

  13. Tour de France. Arrosage de la route, hydratation, stock d'eau... l

    A l'annonce des 40 degrés qui devaient sévir lors de la 15e étape, l'organisation du Tour de France a sorti l'artillerie lourde pour tenter de résister à la canicule et « protéger la santé ...

  14. Recherche

    Tour de France - Site officiel de la célèbre course cycliste Le Tour de France. Contient les itinéraires, coureurs, équipes et les infos des Tours passés.

  15. Tour de France : Allègement des règles sur les jets de bidons

    TOUR DE FRANCE - Le règlement drastique sanctionnant les jets de bidons et de déchets hors zones dédiées, en vigueur depuis le début avril, a été allégé sur certains points techniques ...

  16. Tour de France : Comment se passe un contrôle de ravitaillement

    L'organisation du Tour de France définit un espace de 0,5 à 2 km sur le parcours, à mi-étape. Le ravitaillement ne peut se passer ni avant ni après. Nous essayons toujours de nous installer ...

  17. Le parcours du Tour de France 2018 sur Google Maps

    Suit alors la zone de ravitaillement de Poullaouen, un passage par Carhaix-Plouguer (où le Tour de France avait connu un départ d'étape en 2011) et le sprint de Plouguernével, un circuit final de 16 kilomètres autour de la ligne d'arrivée permet de la traverser deux fois et donc de monter à deux reprises la côte de Mûr-de-Bretagne de ...

  18. TOUR DE FRANCE 2022

    Étape 7 du Tour de France 2022 en intégralité avec la Team Ineos.On attaque la première étape de montagne et l'arrivée au sommet de la Super Planche des Bell...

  19. Environnement : la chasse aux bidons sur le Tour de France

    C'est désormais une interdiction sur le Tour de France : les jets intempestifs de bidons d'eau sont proscrits. Des zones dédiées sont mises en place par l'organisation pour les coureurs.

  20. Road closures listed for Las Vegas Tour de France bicycle event ...

    L'Étape Las Vegas includes cyclists of all levels from amateur to seasoned bicyclists who want a Tour de France experience. There will be 25-mile and 45-mile courses and a 75-mile course for ...

  21. Napoleon's Moscow Campaign: 1812

    Meanwhile Napoleon was pushing on with preparations for war on a colossal scale. By the summer of 1812 he had about 750,000 men under arms, of whom 450,000 were destined for the actual invasion. Only half of them were French, the rest were made up of Poles, Italians, Saxons, Bavarians, Swiss, Austrians, Prussians and Illyrians.

  22. Moscow metro tour

    The Moscow Metro Tour is included in most guided tours' itineraries. Opened in 1935, under Stalin's regime, the metro was not only meant to solve transport problems, but also was hailed as "a people's palace". Every station you will see during your Moscow metro tour looks like a palace room. There are bright paintings, mosaics ...

  23. Ernest Mandel: De Gaulle's Trip To Moscow (July 1966)

    The truth is that de Gaulle, contrary to the groundless fears of some, did not betray his West German class brothers any more than he did his Polish class brothers at the time of his first trip. In December 1944, Stalin dangled a "good, firm alliance," real support against the Anglo-Saxons, in return for immediate recognition of the Lublin ...

  24. 9th radio centre of Moscow, Elektrostal

    The 9th radio centre of Moscow was a high power shortwave and medium wave broadcasting facility at Elektrostal near Moscow.Its broadcasting frequency was 873 kHz with a transmission power of up to 1200 kilowatts. It was also used as radio jammer of "unwanted" stations.